Make your own free website on Tripod.com

Samydoc Page démarrage  Acupuncture  Rhumatologie   Société tunisiennes d'informatique médicale   Pubmed

Le traitement médical des lombalgies


Page rédigée par un professionnel pour un public non professionnel
En cas de lombalgie, on recourt au début au traitement médical et un court repos. En cas d'échec, il sera fait recours à d'autres thérapeutiques.
A noter les RMO (références médicalement opposables) de la sécurité sociale française qui excluent le recours à la rééducation dans les lombalgies aigues


visiteurs
Lombalgie est un site produit par Dr El Meddeb Samy, rhumatologue de libre pratique à Béja, Tunisie. Tout médecin désirant contribuer à ce site peut m'envoyer un mail.
Hit-Parade

Bien sûr, nous envisageons ici le traitement médical des lombalgies "communes" "mécaniques" d'origine discale en général, parfois par arthrose des articulations interapophysaires postérieures. En cas d'autre cause, il faudra alors traiter la cause en question.

Le traitement médical comporte:
-Les médicaments.
-La rééducation, la prévention.....et autres mesures.

Cette page détaille les différentes classes de médicaments qu'on peut utiliser. Il va de soi que le médecin suit en général une stratégie globale, et que ce n'est pas "tel" ou "tel" médicament qui aura un effet miracle.

En fait, le médecin s'assure d'abord que c'est une lombalgie commune. Puis il envisage le traitement médical.

Les médicaments utilisés:

On utilise les antalgiques simples (paracetamol, ou floctafénine), assez souvent des anti-inflammatoires non stéroidiens.

Les myorelaxants sont très prisés (thiocolchicoside ou COLTRAMYL-MIOREL... et Tétrazépam ou MYOLASTAN...) car ils traitent la composante de contracture musculaire.

On a recours aux corticoides soit par voie générale sur une courte période (c'est le choix de certains médecins, et surtout un choix à éviter en auto-médication) soit parfois en infiltrations locales (à faire de préférence par un médecin spécialiste).

Si les douleurs sont importantes, il est légitime d'utiliser les antalgique de classe 2 (Paracétamol + dextropropoxyphène comme DIANTALVIC, ou paracétamol + codeine comme EFFERALGAN CODEINE) attention il ne faut pas utiliser trop longtemps ces médicaments (risque d'accoutumance bien que discuté).

N'oublions pas les topiques locaux ou "pommades" de tous types qui aident souvent bien que les études scientifiques soient assez rares dans ce domaine.

Que dire du repos? Il est discuté actuellement et celà dépendra de l'état du malade et des habitudes du médecin.


 

Samydoc Page démarrage  Acupuncture  Rhumatologie   Société tunisiennes d'informatique médicale   Pubmed